Aller au contenu principal

Synthèse «Recyclage des plastiques dans les enrobés – une analyse»

Synthese SN50 cover

Le terme «plastiques» est un nom collectif courant pour un groupe très vaste de divers matériaux qui sont utilisés sous différentes formes dans notre vie quotidienne. Cet usage mène – parfois même après une durée de vie très courte – à de grandes quantités de déchets plastiques. Prendre en main la problématique des déchets plastiques dans l’environnement nécessite tout d’abord d’importants efforts de la part de l’industrie des plastiques pour boucler son propre cycle de matériaux et arriver ainsi à une économie plus circulaire. En dehors du secteur du plastique, le regard se tourne également vers le secteur de la construction routière – et plus spécifiquement celui des enrobés – comme débouché possible pour les déchets plastiques.

Le CRR a abordé cette question par une analyse approfondie du thème, en coordination avec un groupe de travail CRR ad hoc «Recyclage des plastiques dans les enrobés». Une représentation du secteur belge des enrobés, comprenant des producteurs, des administrations publiques, des fournisseurs de bitume, des producteurs de granulats, des instituts de recherche et des bureaux-conseils, a participé aux activités de ce groupe de travail. Ceci a donné lieu au document de synthèse «Recyclage des plastiques dans les enrobés – une analyse», publié dans la série Synthèse des publications CRR (SF 50).

Sur base d’une analyse détaillée du processus de production des enrobés, le document évalue les possibilités et les limites du recyclage des déchets plastiques dans les enrobés de manière durable. Trois façons d’appliquer les déchets plastiques sont discutées: comme matière première dans la production de bitume modifié, comme additif dans le malaxeur pour l’enrobage des minéraux et le remplacement partiel du bitume, et enfin comme granulats, en remplacement des pierres et du sable. Pour chacun d’eux, l’ensemble du processus et du cycle de vie de l’enrobé, de la préparation à la production à la démolition de la route bitumineuse et enfin à sa réutilisation dans de l’enrobé neuf, est analysé et discuté. De cette façon, le lecteur peut se faire une idée des nombreux aspects de cette question.

Synthese SN50 cover

Le terme «plastiques» est un nom collectif courant pour un groupe très vaste de divers matériaux qui sont utilisés sous différentes formes dans notre vie quotidienne. Cet usage mène – parfois même après une durée de vie très courte – à de grandes quantités de déchets plastiques. Prendre en main la problématique des déchets plastiques dans l’environnement nécessite tout d’abord d’importants efforts de la part de l’industrie des plastiques pour boucler son propre cycle de matériaux et arriver ainsi à une économie plus circulaire. En dehors du secteur du plastique, le regard se tourne également vers le secteur de la construction routière – et plus spécifiquement celui des enrobés – comme débouché possible pour les déchets plastiques.

Le CRR a abordé cette question par une analyse approfondie du thème, en coordination avec un groupe de travail CRR ad hoc «Recyclage des plastiques dans les enrobés». Une représentation du secteur belge des enrobés, comprenant des producteurs, des administrations publiques, des fournisseurs de bitume, des producteurs de granulats, des instituts de recherche et des bureaux-conseils, a participé aux activités de ce groupe de travail. Ceci a donné lieu au document de synthèse «Recyclage des plastiques dans les enrobés – une analyse», publié dans la série Synthèse des publications CRR (SF 50).

Sur base d’une analyse détaillée du processus de production des enrobés, le document évalue les possibilités et les limites du recyclage des déchets plastiques dans les enrobés de manière durable. Trois façons d’appliquer les déchets plastiques sont discutées: comme matière première dans la production de bitume modifié, comme additif dans le malaxeur pour l’enrobage des minéraux et le remplacement partiel du bitume, et enfin comme granulats, en remplacement des pierres et du sable. Pour chacun d’eux, l’ensemble du processus et du cycle de vie de l’enrobé, de la préparation à la production à la démolition de la route bitumineuse et enfin à sa réutilisation dans de l’enrobé neuf, est analysé et discuté. De cette façon, le lecteur peut se faire une idée des nombreux aspects de cette question.