Aller au contenu principal

Méthode pour représenter et mesurer la couleur des chantiers d'enrobés colorés

coverfoto MF/MN 99

La perception de la couleur est une interprétation subjective de certains stimuli et elle varie grandement d’une personne à l’autre. Cette perception dépend de différents facteurs tels que l’état du revêtement, les conditions atmosphériques et l’observateur et sa position.

Sur chantier, cette subjectivité de la couleur peut mener à de nombreuses discussions entre les différents intervenants impliqués dans l’exécution d’enrobés colorés. Le revêtement bitumineux coloré mis en oeuvre peut sembler bordeaux/brun pour une personne et rouge pour une autre.

Afin de proposer une solution à ce problème, le CRR a mis au point une méthode d’essai plus objective pour cartographier la couleur in situ des enrobés bitumineux colorés directement sur le chantier et la mesurer lorsque cela est possible.

Cette méthode MF 99 comprend:

  • une inspection visuelle de la chaussée en termes de couleur;
  • l’utilisation d’un spectrophotomètre dans les zones mesurables;
  • le traitement et l’expression des résultats des mesures de couleur dans les zones mesurables.

Cette méthode est destinée à représenter la couleur d’un chantier en enrobé coloré. Il est important de souligner qu’elle:

  • ne conduit pas à un résultat univoque de la couleur de l’ensemble du chantier;
  • n’indique pas si la couleur du chantier est conforme ou non.

La méthode est à considérer comme un outil permettant:

  • de représenter l’homogénéité de la couleur du chantier;
  • de cartographier les éventuelles sections présentant des hétérogénéités (et/ou des salissures) qui ont un impact sur la couleur;
  • d’identifier les zones où des mesures de couleur peuvent être effectuées de manière judicieuse (on parle de zones «mesurables» dans cette méthode d’essai) avec le spectrophotomètre (type 45°/0°);
  • de mesurer la couleur dans les zones identifiées comme mesurables.

Cette méthode n’aurait pas vu voir le jour sans la collaboration proactive des membres du groupe de travail CRR BAC-6 «Revêtements colorés» et des collaborateurs de la division Chaussées asphaltiques, autres applications bitumineuses et chimie du CRR. Nous les remercions chaleureusement!

Actuellement, cette méthode est uniquement disponible en version électronique.

coverfoto MF/MN 99

La perception de la couleur est une interprétation subjective de certains stimuli et elle varie grandement d’une personne à l’autre. Cette perception dépend de différents facteurs tels que l’état du revêtement, les conditions atmosphériques et l’observateur et sa position.

Sur chantier, cette subjectivité de la couleur peut mener à de nombreuses discussions entre les différents intervenants impliqués dans l’exécution d’enrobés colorés. Le revêtement bitumineux coloré mis en oeuvre peut sembler bordeaux/brun pour une personne et rouge pour une autre.

Afin de proposer une solution à ce problème, le CRR a mis au point une méthode d’essai plus objective pour cartographier la couleur in situ des enrobés bitumineux colorés directement sur le chantier et la mesurer lorsque cela est possible.

Cette méthode MF 99 comprend:

  • une inspection visuelle de la chaussée en termes de couleur;
  • l’utilisation d’un spectrophotomètre dans les zones mesurables;
  • le traitement et l’expression des résultats des mesures de couleur dans les zones mesurables.

Cette méthode est destinée à représenter la couleur d’un chantier en enrobé coloré. Il est important de souligner qu’elle:

  • ne conduit pas à un résultat univoque de la couleur de l’ensemble du chantier;
  • n’indique pas si la couleur du chantier est conforme ou non.

La méthode est à considérer comme un outil permettant:

  • de représenter l’homogénéité de la couleur du chantier;
  • de cartographier les éventuelles sections présentant des hétérogénéités (et/ou des salissures) qui ont un impact sur la couleur;
  • d’identifier les zones où des mesures de couleur peuvent être effectuées de manière judicieuse (on parle de zones «mesurables» dans cette méthode d’essai) avec le spectrophotomètre (type 45°/0°);
  • de mesurer la couleur dans les zones identifiées comme mesurables.

Cette méthode n’aurait pas vu voir le jour sans la collaboration proactive des membres du groupe de travail CRR BAC-6 «Revêtements colorés» et des collaborateurs de la division Chaussées asphaltiques, autres applications bitumineuses et chimie du CRR. Nous les remercions chaleureusement!

Actuellement, cette méthode est uniquement disponible en version électronique.