Aller au contenu principal

L’étude d’impact environnemental via TOTEM s’élargit à la construction routière

Les travaux de construction tels que les bâtiments et les infrastructures ont un impact important sur l’environnement en raison de leur consommation d’énergie opérationnelle et de l’utilisation de matériaux de construction. Afin de calculer et d’optimiser cet impact environnemental en choisissant d’autres options lors la conception, une aide au calcul appelée TOTEM a été mise en ligne en 2018, centrée sur la situation en Belgique et utilisable pour des bâtiments tels que des habitations, des bureaux, des écoles, etc. Compte tenu de la grande importance pour l’ensemble de la Belgique, les trois autorités régionales (IBGE, SPW et OVAM) travaillent ensemble pour développer davantage cet outil. Dans ce contexte d’évolution, une étude a aussi été fournie, à laquelle le CSTC et le CRR ont récemment contribué et qui fait le lien avec la construction routière, appelée «Etude de potentiel TOTEM». Cette étude a deux objectifs principaux:

  • estimer la réduction potentielle de l’impact environnemental des bâtiments grâce à l’utilisation de l’outil TOTEM pendant la phase de conception et donc le potentiel de TOTEM pour atteindre les objectifs politiques (partie 1);
  • estimer le potentiel de la méthode TOTEM pour améliorer les performances environnementales des travaux de construction autres que les bâtiments (principalement les travaux d’infrastructure) (partie 2).

Dans un article du Bulletin CRR 125, nous abordons la deuxième partie de l'étude sur les infrastructures routières.

TOTEM

Illustration: © CSTC

Les travaux de construction tels que les bâtiments et les infrastructures ont un impact important sur l’environnement en raison de leur consommation d’énergie opérationnelle et de l’utilisation de matériaux de construction. Afin de calculer et d’optimiser cet impact environnemental en choisissant d’autres options lors la conception, une aide au calcul appelée TOTEM a été mise en ligne en 2018, centrée sur la situation en Belgique et utilisable pour des bâtiments tels que des habitations, des bureaux, des écoles, etc. Compte tenu de la grande importance pour l’ensemble de la Belgique, les trois autorités régionales (IBGE, SPW et OVAM) travaillent ensemble pour développer davantage cet outil. Dans ce contexte d’évolution, une étude a aussi été fournie, à laquelle le CSTC et le CRR ont récemment contribué et qui fait le lien avec la construction routière, appelée «Etude de potentiel TOTEM». Cette étude a deux objectifs principaux:

  • estimer la réduction potentielle de l’impact environnemental des bâtiments grâce à l’utilisation de l’outil TOTEM pendant la phase de conception et donc le potentiel de TOTEM pour atteindre les objectifs politiques (partie 1);
  • estimer le potentiel de la méthode TOTEM pour améliorer les performances environnementales des travaux de construction autres que les bâtiments (principalement les travaux d’infrastructure) (partie 2).

Dans un article du Bulletin CRR 125, nous abordons la deuxième partie de l'étude sur les infrastructures routières.

TOTEM

Illustration: © CSTC