Aller au contenu principal

Développement de la technique georadar en auscultation routière

Le géoradar (Ground-Penetrating Radar – GPR) est un instrument destiné à l’étude géophysique non destructive qui repose sur la propagation et la réflexion d’ondes électromagnétiques (de 20 MHz jusque 3 GHz). Cette technique a été développée dans les années 1960 et est entre autres utilisée en géologie, en archéologie, en hydrogéologie et dans les travaux de génie civil. Il s’agit d’une technique non destructive et, dès lors, très intéressante en auscultation routière. Une bonne maîtrise de la technique est toutefois indispensable pour mener à bien les campagnes de mesure.

Ground-Penetrating Radar – GPR
Ground-Penetrating Radar – GPR

Déroulement du projet

Ce projet a pour but de rédiger des méthodologies pour l’utilisation du géoradar sur route, tant pour la réalisation de mesures (choix du type et de la fréquence de l’antenne, et des autres réglages du radar) que pour le traitement des données (détermination de l’homogénéité d’une chaussée, l’estimation de l’épaisseur des couches,
la détermination de la quantité de matériau à recycler dans la chaussée existante). Il offre également l’opportunité d’entretenir des contacts actifs au niveau international, notamment via l’action COST (European Cooperation in Science and Technology) TU1208 (Civil Engineering Applications of Ground Penetrating Radar).

Dans le hall du site du CRR à Wavre, une zone d’essai a été créée pour tester différentes configurations de géoradar (différentes antennes, différentes fréquences, etc.) sur différentes structures de chaussée dans un environnement de laboratoire contrôle.

La collaboration internationale entretenue par le CRR par rapport à la technique de géoradar a continué à se développer, en particulier avec une participation active à l’action COST TU 1208 sur la technique du géoradar dans les applications de génie civil.

Plusieurs chantiers ont été suivis activement afin de mettre en pratique la technique du géoradar efficacement, tant pour l’évaluation non destructive de la chaussée que pour la détection des conduites et câbles dans et sous la route.

La méthode de mesure CRR Méthodologies pour l’utilisation du géoradar en auscultation de routes (MF 91/16) a été publiée en 2016. Cette méthode formule des recommandations pratiques pour le choix de l’équipement et pour la collecte, le traitement et l’interprétation de données de mesure.

L’étude prénormative Technique géoradar en auscultation de routes s'est achevé fin octobre 2017. Les résultats du projet, qui a commencé le 1er novembre 2013, ont été présentés en octobre 2017 lors d’une journée d’étude au sein du site du CRR à Sterrebeek. Après la fin du projet, ces résultats ont également été publiés dans la série de comptes rendus de recherche du CRR et communiqués aux représentants belges dans les différents groupes de travail du Comité européen de normalisation (CEN).

Le géoradar (Ground-Penetrating Radar – GPR) est un instrument destiné à l’étude géophysique non destructive qui repose sur la propagation et la réflexion d’ondes électromagnétiques (de 20 MHz jusque 3 GHz). Cette technique a été développée dans les années 1960 et est entre autres utilisée en géologie, en archéologie, en hydrogéologie et dans les travaux de génie civil. Il s’agit d’une technique non destructive et, dès lors, très intéressante en auscultation routière. Une bonne maîtrise de la technique est toutefois indispensable pour mener à bien les campagnes de mesure.

Ground-Penetrating Radar – GPR
Ground-Penetrating Radar – GPR

Déroulement du projet

Ce projet a pour but de rédiger des méthodologies pour l’utilisation du géoradar sur route, tant pour la réalisation de mesures (choix du type et de la fréquence de l’antenne, et des autres réglages du radar) que pour le traitement des données (détermination de l’homogénéité d’une chaussée, l’estimation de l’épaisseur des couches,
la détermination de la quantité de matériau à recycler dans la chaussée existante). Il offre également l’opportunité d’entretenir des contacts actifs au niveau international, notamment via l’action COST (European Cooperation in Science and Technology) TU1208 (Civil Engineering Applications of Ground Penetrating Radar).

Dans le hall du site du CRR à Wavre, une zone d’essai a été créée pour tester différentes configurations de géoradar (différentes antennes, différentes fréquences, etc.) sur différentes structures de chaussée dans un environnement de laboratoire contrôle.

La collaboration internationale entretenue par le CRR par rapport à la technique de géoradar a continué à se développer, en particulier avec une participation active à l’action COST TU 1208 sur la technique du géoradar dans les applications de génie civil.

Plusieurs chantiers ont été suivis activement afin de mettre en pratique la technique du géoradar efficacement, tant pour l’évaluation non destructive de la chaussée que pour la détection des conduites et câbles dans et sous la route.

La méthode de mesure CRR Méthodologies pour l’utilisation du géoradar en auscultation de routes (MF 91/16) a été publiée en 2016. Cette méthode formule des recommandations pratiques pour le choix de l’équipement et pour la collecte, le traitement et l’interprétation de données de mesure.

L’étude prénormative Technique géoradar en auscultation de routes s'est achevé fin octobre 2017. Les résultats du projet, qui a commencé le 1er novembre 2013, ont été présentés en octobre 2017 lors d’une journée d’étude au sein du site du CRR à Sterrebeek. Après la fin du projet, ces résultats ont également été publiés dans la série de comptes rendus de recherche du CRR et communiqués aux représentants belges dans les différents groupes de travail du Comité européen de normalisation (CEN).