Aller au contenu principal

Revêtements industriels extérieurs en béton

Industriële buitenverhardingen in beton

Chaque année, des millions de mètres carrés de revêtements industriels sont posés autour des bâtiments industriels et des centres commerciaux. Il peut s'agir de parkings et de routes pour voitures, mais aussi de zones ou d'entrepôts où circulent des camions et des chariots élévateurs à fourche, et de terrains portuaires extrêmement sollicités avec des charges d’essieux situées en dehors de toute catégorie et des rails intégrés. En Belgique, nombre de ces revêtements sont réalisés en béton.

Grâce à la longue tradition d'utilisation du béton dans la construction routière en Belgique, de nombreuses connaissances, expériences et équipements sont disponibles pour les marchés publics et privés. Les revêtements en béton sont stables, résistants à l'orniérage, aux charges ponctuelles, aux chocs, à l'usure, etc. Un revêtement en béton de haute qualité et durable dure des années, de sorte que les activités de l'entreprise ne doivent pas être interrompues pour l'entretien, la réparation ou la rénovation. Cela justifie les coûts d'investissement initiaux plus élevés.

Les revêtements sous-dimensionnés, mal réalisés ou mal finis se dégradent en effet rapidement ou deviennent vite non fonctionnels; en d’autres mots, ils ne peuvent plus remplir la fonction à laquelle ils sont destinés.

Chaque application requiert une épaisseur de revêtement adaptée, et la structure et la composition du béton doivent être choisies judicieusement afin de pouvoir maintenir, de manière raisonnable d’un point de vue économique, les performances souhaitées tout au long de la durée de vie prévue. Du point de vue de l’exécution, il convient d’opter pour la bonne technique et le matériel adéquat: coffrages glissants, coffrages fixes, poutres vibrantes, aiguilles vibrantes, pompes à béton, hélicoptères, laserscreeds, treillis d’armature, fibres synthétiques et d’acier, profils en métal, etc. Il existe aussi de nombreuses variations en matière de structure, allant d’une dalle de béton posée sur un sol naturel jusqu’à une structure complète similaire à celle des autoroutes.

Pour aider les concepteurs et les entrepreneurs à faire le bon choix, le CRR, le CSTC et des experts du secteur ont rédigé un code de bonne pratique pour les revêtements industriels extérieurs en béton.

Il décrit le domaine d’application et la terminologie. Le dimensionnement des revêtements industriels extérieurs et les principaux facteurs à prendre en compte sont abordés. Les aspects de conception et de mise en œuvre tels que la composition du béton, les joints, l'armature, la méthode de mise en œuvre, la finition et le post-traitement sont discutés en détail, avec beaucoup d'attention pour les conditions climatiques et les contrôles. Les applications spéciales telles que les grandes dalles en béton armé, les couches de roulement, le béton à faible retrait, etc. seront également abordées. Une attention particulière est portée aux dégradations, à l'entretien et aux réparations.

Industriële buitenverhardingen in beton

Chaque année, des millions de mètres carrés de revêtements industriels sont posés autour des bâtiments industriels et des centres commerciaux. Il peut s'agir de parkings et de routes pour voitures, mais aussi de zones ou d'entrepôts où circulent des camions et des chariots élévateurs à fourche, et de terrains portuaires extrêmement sollicités avec des charges d’essieux situées en dehors de toute catégorie et des rails intégrés. En Belgique, nombre de ces revêtements sont réalisés en béton.

Grâce à la longue tradition d'utilisation du béton dans la construction routière en Belgique, de nombreuses connaissances, expériences et équipements sont disponibles pour les marchés publics et privés. Les revêtements en béton sont stables, résistants à l'orniérage, aux charges ponctuelles, aux chocs, à l'usure, etc. Un revêtement en béton de haute qualité et durable dure des années, de sorte que les activités de l'entreprise ne doivent pas être interrompues pour l'entretien, la réparation ou la rénovation. Cela justifie les coûts d'investissement initiaux plus élevés.

Les revêtements sous-dimensionnés, mal réalisés ou mal finis se dégradent en effet rapidement ou deviennent vite non fonctionnels; en d’autres mots, ils ne peuvent plus remplir la fonction à laquelle ils sont destinés.

Chaque application requiert une épaisseur de revêtement adaptée, et la structure et la composition du béton doivent être choisies judicieusement afin de pouvoir maintenir, de manière raisonnable d’un point de vue économique, les performances souhaitées tout au long de la durée de vie prévue. Du point de vue de l’exécution, il convient d’opter pour la bonne technique et le matériel adéquat: coffrages glissants, coffrages fixes, poutres vibrantes, aiguilles vibrantes, pompes à béton, hélicoptères, laserscreeds, treillis d’armature, fibres synthétiques et d’acier, profils en métal, etc. Il existe aussi de nombreuses variations en matière de structure, allant d’une dalle de béton posée sur un sol naturel jusqu’à une structure complète similaire à celle des autoroutes.

Pour aider les concepteurs et les entrepreneurs à faire le bon choix, le CRR, le CSTC et des experts du secteur ont rédigé un code de bonne pratique pour les revêtements industriels extérieurs en béton.

Il décrit le domaine d’application et la terminologie. Le dimensionnement des revêtements industriels extérieurs et les principaux facteurs à prendre en compte sont abordés. Les aspects de conception et de mise en œuvre tels que la composition du béton, les joints, l'armature, la méthode de mise en œuvre, la finition et le post-traitement sont discutés en détail, avec beaucoup d'attention pour les conditions climatiques et les contrôles. Les applications spéciales telles que les grandes dalles en béton armé, les couches de roulement, le béton à faible retrait, etc. seront également abordées. Une attention particulière est portée aux dégradations, à l'entretien et aux réparations.