Articles in Taxonomy

Revêtements routiers minces et rugueux à base de résines synthétiques – Compte rendu de recherche CR 3/72

La réalisation de revêtements routiers minces, durables et à rugosité élevée apparaît techniquement possible à l'aide de liants résineux et de granulats de qualité, aussi bien sur chaussées en béton de ciment qu'en béton hydrocarboné.
Certaines résines des types époxy, polyuréthane ou polyméthacrylates peuvent être durcies in situ, à température ambiante et conviennent à ce type d'applications; leurs propriétés les plus remarquables à ce point de vue sont une excellente adhésivité aux matériaux usuels, des résistances à la rupture multiples de celles de ces mêmes matériaux et peu affectées par les variations de température dans les limites de variations normales, une bonne résistance aux agresseurs chimiques (eau, climat). Leur consistance ou propriétés de déformation sous les sollicitations peuvent être ajustées dans de très larges limites, en agissant sur la formulation des résines, ce qui permet un ajustage du liant à l'application précise qui est visée.
Le problème réside, par ailleurs, plus dans les aspects spécifiquement routiers de ces applications que dans les difficultés de formulation des liants :
- structure et composition des revêtements en fonction des caractéristiques de la base et de la circulation à subir;
- procédés et machines de mise en oeuvre.
Il convient dès lors de bien distinguer la réalisation de revêtements minces antidérapants des applications connexes de liants résineux, telles que les chapes d'étanchéité sur ouvrages d'art, imprégnation des chaussées en béton, revêtements minces sur pont en acier ou en béton, réparations, etc.; ces applications posent des exigences différentes et requièrent donc des solutions différentes.
Il y a lieu d'éviter les confusions à ce sujet et une brève revue de ces diverses applications est faite.

Le coulis gravillonné à liant résineux un revêtement mince antidérapant pour béton de ciment – Compte rendu de recherche CR 11/79

Types d´activité (1)

>>

Le coulis gravillonné a liant résineux est un revêtement antidérapant très mince, de l'ordre de 6 à 7 mm, qui a été progressivement mis au point par expériences sur route et en laboratoire. Son application vise le surfaçage d'ouvrages ou de chaussées en béton de ciment, en certains sites où une rugosité élevée et permanente doit être assurée pour des raisons de sécurité.

Comportement hivernal des enrobés drainants. Essais de simulation de verglas en laboratoire – Compte rendu de recherche CR 29/87

Domaines de travail (1)

>>
|

Malgré les nombreux avantages qu'ils procurent, les enrobés bitumineux drainants posent question quant à leur comportement hivernal. Si les différences constatées avec d'autres revetements par temps de neige sont perceptibles par l'usager et sont très rarement à la base d'accidents, il n'en est pas de même quand il s'agit de verglas.
Aussi, le Centre de recherches routières a procédé à des essais de simulation de verglas dans l'enceinte climatique du Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées de Nancy (France) sur des éprouvettes non usées de béton asphaltique (fermé) et d'enrobés drainants 0/10 (en 2 cm) et 0/14 (en 4 cm). Plusieurs conditions de verglas ont ainsi pu être simulées

Sous-produits industriels pour la réalisation de mélanges liés de fondation : laitiers de haut fourneau concassés, scories LD et cendres volantes – Compte rendu de recherche CR 33/91

La présente étude s'inscrit dans le cadre général de l'utilisation de déchets et sous-produits industriels comme matériaux routiers. Elle vise les couches de fondation et plus particulièrement celles liées au ciment (béton maigre, empierrement stabilisé).

Chantier pilote en cendres volantes provenant de la combustion de charbon broyé sur la N1 à Vilvorde – Compte rendu de recherche CR 31/90

Dans le cadre de ce chantier pilote sur la N1 à Vilvorde, deux nouveaux matériaux de construction routière à base de cendres volantes provenant de la combustion de charbon broyé ont été utilisés pour la première fois en vraie grandeur sur chantier. Il s'agit de mélanges cendres volantes-chaux et de béton pouzzolanique.

Pages