Articles in Taxonomy

Gestion des mauvaises herbes: méthodes préventives et curatives pour un aspect esthétique optimal de la rue

Domaines de travail (1)

>>
|

Types d´activité (2)

>>

La gestion durable des mauvaises herbes poussant sur les revêtements constitue depuis longtemps un défi pour les villes et communes. Pour préserver les eaux de surface, l’usage d’herbicides dans le domaine public est interdit par la loi en Flandre depuis le 1er janvier 2004. La période de transition au cours de laquelle il est possible de déroger à cette interdiction moyennant motivation, s’étend jusqu’à 2015. En Région de Bruxelles-Capitale et en Wallonie aussi, la législation suit cette tendance ou bien s’apprête à prendre le même chemin. Il existe des méthodes alternatives, non chimiques, mais les connaissances sur leur efficacité, leur fréquence d’application et leur impact environnemental sont encore limitées. En outre, une conception adaptée et une exécution correcte du revêtement permettent d’agir de manière préventive pour éviter l’apparition de mauvaises herbes. Des directives et des recommandations claires font néanmoins encore défaut.

Contact: 

Stabilisation par vibrations contrôlées de dalles en béton pour des recouvrements bitumineux à interfaces antifissures durables

Ce projet (1/8/2007 – 31/7/2010) a été financé par l’IWT-Vlaanderen et réalisé à travers une coopération entre la KU Leuven et le CRR. L’étude expérimentale sur chantier liée à ce projet a en grande partie été réalisée sur la N9 entre Gent et Eeklo.
Le projet a été constitué de différentes actions de recherche.

Projet APERROUT: étude des performances des recyclés mixtes en domaine routier

En Belgique, plus de six millions de tonnes de granulats recyclés mixtes (béton, maçonnerie) sont produits annuellement à partir de déchets de construction et de démolition. Ces granulats contiennent jusqu'à 50 % de déchets de maçonnerie (briques, tuiles, béton cellulaire non flottant). Ils représentent entre 30 et 40 % des granulats recyclés produits dans notre pays, vu la présence relativement abondante de maisons en briques [1]. Les principaux domaines d'application de ces matériaux sont les fondations en empierrements liés ou non, les sous-fondations et les remblais, pour autant qu’ils respectent les critères adéquats fixés dans les cahiers des charges.

Guide de bonnes pratiques pour les aménagements cyclables en Wallonie (publications)

Domaines de travail (1)

>>
|

Types d´activité (2)

>>

Afin de disposer d’aménagements cyclables similaires et cohérents sur l’ensemble de la Wallonie, le SPW a confié au CRR la rédaction d’un guide de bonnes pratiques cyclables dont l’objectif principal est d’offrir à toute instance concernée par des aménagements cyclables (régions, communes, bureaux d’études, etc.) un document de référence facilement utilisable et dans lequel elle pourra trouver rapidement les informations nécessaires pour réaliser un aménagement cohérent, sécurisant et adapté à tous.

Des matériaux et des technologies efficaces du point de vue énergétique pour des routes durables, en Belgique aussi! Journée d’étude CEDR – 10 novembre 2016 – Sterrebeek

La CEDR (www.cedr.eu) est une plateforme de concertation des directeurs des routes européens dont le but est d’améliorer le système de transport routier et l’infrastructure routière.

Le programme CEDR Transnational Research Programme est un appel à projets de recherche sur des thèmes actuels en construction routière. L’accent est mis sur les possibilités d’application pour les gestionnaires routiers européens. Afin que les activités de recherche fournissent les meilleurs résultats possibles, il faut tendre vers une collaboration optimale entre les consortiums tout en s’appuyant sur des résultats de projets précédents

En 2013, avec le soutien de l’Allemagne, des Pays-Bas, de la Norvège, de l’Autriche, de la Slovénie et du Royaume-Uni, un appel a été lancé pour des propositions de projet sur des matériaux et des technologies efficaces du point de vue énergétique. Celui-ci a été lancé dans le cadre de l’utilisation accrue de matériaux verts et de nouvelles technologies en construction routière, en vue d’augmenter la durabilité générale. Le secteur se retrouve donc face à des défis énormes dans le domaine, entre autres, de la caractérisation des matériaux, des prescriptions, de la conception, de l’exécution, de l’entretien et des marchés publics écologiques (Green Public Procurement). L’appel CEDR avait pour but de développer des concepts, des méthodologies et des stratégies qui stimulent cette transition vers une construction routière plus durable.

Pages