Choix du type de revêtement

Domaines de travail (1)

>>
|
Domaine d'application: parking

Les auteurs de projet du secteur privé (bureaux d’étude, architectes) ou du secteur public (services techniques communaux, provinciaux ou régionaux) qu’ils soient confrontés à la mise au point de projets de nouvelles voiries ou de projets d’entretien, de rénovation et d’aménagement d’infrastructures existantes, se doivent de choisir judicieusement le revêtement en fonction du cas de figure spécifique qui les occupe.

Le domaine concerné est bien sûr celui des chaussées routières mais également de nombreux domaines voisins, tels les revêtements des voiries aéroportuaires, des aires de stationnement (sur et hors toitures), des ponts, des aires de stockage, des trottoirs et pistes cyclables, des voies de tram et de certains terrains de sport.

Les paramètres à prendre en considération pour effectuer ce choix sont, outre les performances intrinsèques des divers revêtements, une multitude d’autres facteurs tels le trafic, le climat, la sécurité et le confort, l’environnement, le type et l’état du revêtement existant, le domaine d’application, la période et le délai d’exécution ainsi que les coûts.

Dans les cahiers des charges types, les auteurs de projet (ou décideurs) trouvent notamment les caractéristiques techniques des divers produits, mais peu d’indications quant aux choix à effectuer. Il importe de les aider à choisir en connaissance de causes parmi les nombreux types de revêtements figurant dans les cahiers des charges types.

Nous faisons référence à ce sujet aux codes de bonne pratique CRR suivants:

Lors de l’utilisation de revêtements bitumineux colorés, certains aspects spécifiques (formulation, fabrication, mise en œuvre) méritent une attention particulière. Ces divers points d’attention sont examinés en détail dans le Dossier CRR 17 Les enrobés bitumineux colorés – Recommandations pratiques pour le choix des matériaux, la conception et la mise en œuvre – Détermination objective de leur couleur.