Un outil d'évaluation de projets d'aménagements d'infrastructures routières au CRR

Partant du constat que peu de projets d’infrastructure routière réalisés en Région de Bruxelles-Capitale sont évalués, le Centre de recherches routières (CRR) a développé, à la demande de la Direction Stratégie de Bruxelles Mobilité, un processus méthodologique général d’évaluation applicable à tout projet d’infrastructure routière réalisé en Région de Bruxelles-Capitale. Le principe de base sur lequel s’appuie ce processus est schématisé à la figure ci-contre. Identique pour tout projet d’aménagement réalisé en Région de Bruxelles-Capitale, il s’articule sur le fait que tout projet est systématiquement évalué par rapport à différents objectifs préalablement fixés. Les objectifs considérés lors de toute évaluation sont structurés par mode de transports et sont définis sur base des objectifs présentés dans le plan IRIS II. Ces six objectifs «types» sont les suivants:

  1. favoriser la marche à pied;
  2. favoriser l’usage du vélo;
  3. augmenter l’attractivité et la circulation des transports publics;
  4. réduire les effets négatifs du trafic automobile;
  5. prendre en compte le stationnement dans l’infrastructure;
  6. prendre en compte la circulation des poids lourds et la livraison des marchandises.

Afin d’évaluer plus en détails ces six objectifs, ceux-ci sont décomposés en sous-objectifs. Ils sont définis en lien direct avec l’objectif auquel ils se rapportent. Par exemple, dans le cas de l’objectif «Favoriser la marche à pied», les deux sous-objectifs qui caractérisent cet objectif sont les suivants:

  • Améliorer la circulation piétonne en section courante;
  • Améliorer les traversées piétonnes.

Au total, quatorze sous-objectifs sont considérés dans cet outil et sont évalués par l’intermédiaire d’une soixantaine d’indicateurs qui sont analysés de deux manières différentes:

  • analyse informatique par l’intermédiaire des cartographies et autres données disponibles sur la zone d’étude;
  • analyse sur le terrain pour collecter les données informatiques non disponibles mais également pour effectuer certaines mises à jour de données non récentes.

Ces indicateurs peuvent être évalués pour la plupart de manière quantitative en fonction de normes et critères chiffrés précis applicables en Région de Bruxelles-Capitale (exemple: niveau d’éclairement (Eh moy) de 20 lux sur les trottoirs). Les outils utilisés sont multiples:

  • luxmètre;
  • vélo mesureur;
  • sonomètre;
  • lunette laser;
  • logiciel de giration Autoturn©;
  • etc.

Au terme de l’évaluation, une comparaison des résultats obtenus pour les 6 objectifs avant et après travaux permet in fine de fournir une évaluation complète de l’ensemble du projet d’aménagement considéré.

Afin de transposer le processus méthodologique à un cas pratique, le CRR a notamment réalisé en 2013 une évaluation du réaménagement de la chaussée de Waterloo à Bruxelles (section Churchill-Bascule) avant travaux. A la clôture du réaménagement début 2015, le CRR a effectué le même travail d’évaluation. Une comparaison des résultats obtenus avant et après travaux a permis d’évaluer dans quelle mesure les objectifs fixés pour ce réaménagement étaient atteints. Ces résultats ont été utilisés par Bruxelles Mobilité pour adapter dans la mesure du possible certaines problématiques d’aménagements relevées grâce à cet outil d’évaluation. Cet outil d’évaluation développé par le CRR avec l’aide de Bruxelles Mobilité est un prototype dont l’utilisation doit encore être étendue à d’autres projets d’infrastructures routières de tailles et de natures différentes prévus en Région de Bruxelles-Capitale, mais également dans les autres régions en Belgique. En effet, ce type d’outil utile, pratique et rapide d’utilisation a très certainement un avenir dans les projets d’infrastructures routières de demain. Le CRR est disposé, avec l’aide des donneurs d’ordres, à continuer son développement et sa mise en application concrète au travers d’évaluations d’infrastructures routières destinées à être réaménagées.